MAMAN ALGERIENNE Index du Forum

MAMAN ALGERIENNE
pour aider les mamans algériennes pour mieux gérer leur quotidien et apprécier chaque moment inoubliable de leur maternité 

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 
 


ANIT L'ASSOCIATION DES ENFANTS TRISOMIQUES D'ALGERIE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MAMAN ALGERIENNE Index du Forum -> ÂMES CHARITABLES -> ASSOCIATIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
oumanas
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 144
Point(s): 121
Moyenne de points: 0,84

MessagePosté le: Mer 21 Mar - 15:19 (2012)    Sujet du message: ANIT L'ASSOCIATION DES ENFANTS TRISOMIQUES D'ALGERIE Répondre en citant

Des enfants trisomiques en Algérie s’intègrent peu à peu dans la société grâce à un travail fabuleux accompli par des psychologues orthophonistes, sollicités par des parents qui ne veulent en aucun cas les considérer comme des handicapés. Ils apprennent à lire, à écrire, à jouer de la musique… à être «autonomes». Ils surprennent par leurs capacités à suivre les cours. A répondre aux instructions des parents et des enseignants.

A se produire sur scène comme des stars et répéter, dans une grande harmonie, des répertoires de musique.

Savoir surmonter «le choc»

En Algérie, des parents se battent ainsi pour le bonheur de leurs bambins et c’est tant mieux du moment que les pouvoirs publics ne leur accordent que très peu d’intérêt. L’Association nationale pour l’insertion scolaire et professionnelle des trisomiques (ANIT) réalise des exploits avec ces enfants qui étaient, il y a seulement quelques années, livrés à eux-mêmes. L’enfant trisomique était désigné par le mot «mongolien». C’était un handicapé aux yeux de ses parents et de toute la société. Un objet de moquerie. Une honte pour la famille. Peut-être même une malédiction. «Je me suis enfermée pendant une année à la maison, me faisant toutes sortes de reproches et fuyant le regard des proches», raconte la mère d’une fille trisomique, aujourd’hui âgée de 16 ans.

Elle était pourtant enseignante et devait mieux comprendre les choses. «C’était un vrai choc pour moi, d’autant plus que je ne m’attendais pas à une nouvelle grossesse. J’avais 42 ans et je me considérais comme ménopausée.» Après un long travail sur elle-même, aidée en cela par son mari, cette femme réussit à remonter la pente et accepte son enfant comme il est. «L’enfant est là, il faut bien le prendre en charge. C’est le moins que l’on puisse faire pour eux», dit-elle lorsque nous l’avons abordée à l’Etablissement Arts et Culture où sont accueillis ces enfants trisomiques pour une séance de travaux manuels.

La salle est fort agréable, grande et propre, les murs tapissés de couleurs, de dessins et de nombreuses illustrations. Les enfants s’appliquent dans leur occupation. «C’est une bougie. C’est pour la fête du Mouloud (Mawlid Ennabaoui)» indique Romaïssa, interrogée sur l’objet qu’elle tient entre les mains et qu’elle a fabriqué elle-même avec du papier. Elle ne l’a pas fait toute seule. «Je les aide dans ce qu’ils font mais ils répondent bien à mes instructions. C’est ce que j’aime plus en eux. Ils sont très réceptifs», affirme Chams, une jeune éducatrice qui semble se plaire dans l’éducation de ces enfants. «Ils sont adorables… Ils mettent de l’ambiance», dit-elle. Ça se vérifie avec Mohamed Lamine, un enfant de 13 ans, qui se laisse tomber sur l’épaule de sa camarade Sabrina, âgée de 16 ans, l’empêchant de se concentrer sur son petit travail. Il crie, raconte des histoires, saute d’une place à une autre et fait des «bêtises» qui font rire et les mamans et les éducatrices. «On joue avec eux», raconte Chams, souriante. Chaque enfant a son caractère et sa manière de dire les choses. Ils aiment le jeu, le rire, la flatterie. «Ils sont têtus et soupe au lait mais bons vivants. Nous passons des moments très agréables avec eux», dit-elle encore.

L’engagement des parents

Des mamans les assistent dans ce qu’ils font mais de loin. Elles les accompagnent au siège de l’association pour des séances d’orthophonie puis à l’Etablissement Arts et Culture pour les travaux manuels et les attendent dans un petit espace, le temps qu’ils terminent. Une occasion pour ces femmes d’échanger leurs expériences dans l’éducation et l’assistance de ces enfants qu’elles ont fini par aimer plus que tout au monde. «Je l’aime plus que ses frères et sœurs. Je lui consacre plus de temps et je l’entoure de toute mon affection et de tout mon amour. Avec lui, je me sens différente…» témoigne une de ces mères qui ne quitte pas son enfant des yeux. Il est turbulent mais très sensible et très affectueux. Il adore s’accrocher à son cou et l’embrasser chaleureusement. Chose qu’il fait avec toutes les orthophonistes et toutes les éducatrices. Et il n’est pas le seul à agir de la sorte. Tous les enfants trisomiques semblent apprécier ces gestes. Ça leur procure une sensation de bien-être et de joie qu’ils transmettent, à leur tour, aux parents et aux éducatrices. «J’oublie tous mes problèmes avec eux. Ils sont rigolos et débordent de sentiments. C’est un autre monde pour moi», témoigne une autre éducatrice.

Ces enfants trisomiques, pris en charge par l’association ANIT, ne chôment pas. Ils suivent des cours d’orthophonie, tous les mardis, au siège de l’association situé à Alger. Deux jeunes filles les accueillent dans deux salles différentes et leur enseignent les formes, le corporel, le graphisme, la logique, la latéralité… en utilisant des jeux, des jouets, des dessins. Radia et Badiaa aiment ce qu’elles font. Elles aiment l’orthophonie et, plus que l’orthophonie, les enfants. Les parents leur vouent un grand respect : «Nous les remercions vivement pour ce qu’elles font pour nos enfants. Elles sont très sérieuses dans leur travail. Elles le font de bon cœur.»



L'ANIT est une association nationale à but non lucratif créée en 1992 à l'initiative d'un groupe de parents et de professionnels.
Son objectif principal est d'œuvrer pour promouvoir toute démarche susceptible de faire de l'insertion scolaire et socio professionnelle des trisomiques une réalité.

Elle est née de la volonté de ces mêmes parents de refuser la fatalité. En raison de l'inexistence de structures de prise en charge appropriée, reconnaissant leurs capacités réelles, les trisomiques sont de fait condamnés à la marginalisation.


Les coordonnées de l'ANIT :

Le siège : 14 rue Djelloul Mechedel à Alger centre.
Tel/Fax : 021 73 49 17
e.mail : anit.dz@caramail.com
Compte CPA n°12641808322.6 agence Hydra Alger
BNA n° 200 650 101 clé 26 Agence607.B Alger.




LES TRISOMIQUES SONT DES ENFANTS ADORABLES ET TRÈS SENSIBLES ON DOIT TOUT FAIRE POUR NE PAS LES BLESSER.
J'AIMERAI BIEN QU'ON PUISSENT TROUVER DES SOLUTIONS PRATIQUES POUR LES VOIR S'EPANUIR SANS COMPLEXES.
_________________




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Mar - 15:19 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
wafa bibi


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2013
Messages: 2
Localisation: kolea tipaza
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 鷄 Coq
Point(s): 2
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 16 Aoû - 15:32 (2013)    Sujet du message: ANIT L'ASSOCIATION DES ENFANTS TRISOMIQUES D'ALGERIE Répondre en citant

bonjour je suis une nouvelle amie merci pour ces informations et ces éclercissements , jai un bb de 5mois porteur de la trisomie 21 je ne sais pas quand  et par ou commencer , aider moi

Revenir en haut
wafa bibi


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2013
Messages: 2
Localisation: kolea tipaza
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 鷄 Coq
Point(s): 2
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 16 Aoû - 23:23 (2013)    Sujet du message: ANIT L'ASSOCIATION DES ENFANTS TRISOMIQUES D'ALGERIE Répondre en citant

Sad   repondez  moi

Revenir en haut
oumanas
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 144
Point(s): 121
Moyenne de points: 0,84

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 21:30 (2013)    Sujet du message: ANIT L'ASSOCIATION DES ENFANTS TRISOMIQUES D'ALGERIE Répondre en citant

bonjour je m'excuse du retard, je sais que ce n'est pas évident et on en sais pas par quoi commencer, je suis passée par là avec ma soeur et à l'époque il n'y avais aucune assistance mais on l'a scolarisé normalement donc le plus important et de se dire c un bébé comme les autres il faut le traiter comme ça il faut essayer de le rendre autonome, je sais que l'association anit aide beaucoup assayez de les contacter et j'essairai d'être présente en cas ou vous aurez besoin et je sais que vous en aurez besoin surtout une chose défendez votre bébé il sont trés doux et trés sensibles boussih fi plasti de la part de tata oumanas
_________________




Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:09 (2016)    Sujet du message: ANIT L'ASSOCIATION DES ENFANTS TRISOMIQUES D'ALGERIE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MAMAN ALGERIENNE Index du Forum -> ÂMES CHARITABLES -> ASSOCIATIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com


Template "Printemps" © Créations Nollizua